L'île de Tortuga
Ahoy !!

Pirate ? Corsaire ? Flibustier ? Boucanier ?

Tu aimes vivre , le bon rhum et les canonnades ? Alors on peut savoir ce que tu attends pour t'inscrire ?

Bon , fais vite , on embarque bientôt !

Ah, et n'oublies pas de nous payer ta tournée de rhum !!


Forum jeux de rôles pour les pirates, corsaires, flibustiers et boucaniers en manque d'aventures.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Si vous souhaitez la création d'un nouveau lieu, contactez la Mouette ou Marinette !
N'oubliez pas d'aller voter pour le forum ! Les liens de votes sont sur la pages d’accueil, vous pouvez voter toutes les deux heures !

Partagez | 
 

 Renart, l'italie entre en course

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Renart

avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 25/01/2013

Parchemin d'identité
Nom:
Prénom:
Date de naissance:

MessageSujet: Renart, l'italie entre en course   Ven 25 Jan - 11:04

Compte joué par Marinette






Je m'appelle Renart. De nom et de famille inconnus, je suis natif d'Italie. Rien de plus précis si ce n'est que la date : 13 Juin 1694.

Mon histoire ? Et bien, disons pour faire court que je fut un pirate qui a terminé esclave … A vrai dire, j'ai été nommé Second en 1711 sur le navire de la Déraison, après une année passée comme mousse, puis comme canonnier. Nous avons ensuite fait escale dans un port français, le port de Sète. Notre navire fut repéré, puis pris. L'équipage, en échange d'une amnistie complète, et suite à la mort du Capitaine lors du combat, m'a dénoncé, en tant que Capitaine, et je fut pris comme esclave sur 'Le Queen Anne's Victory', le navire de la Duchesse de Normandie.
Début Janvier 1713, nous heurtons un navire, que nous balayons avec la point de notre navire. La Capitaine (car c'était une fille, aussi étonnant que cela puisse paraître) disait du navire qu'il était royal, mais je crois avoir été le seul a repérer le pavillon noir en bas du mât. Un navire pirate, quelle chance … Lorsque les hommes du Queen Anne's Victory emmenaient les 'dédommagements' sur ce fameux navire pirate, j'en ai profité pour me faufiler sans être vu, et j'ai été me caché dans la cale. J'ai entendu la Capitaine qui parlait de partir quelques jours, alors pas question de sortir,étant donné que les membres de son équipages ne semblaient pas du genre à faire des fleurs, d'autant qu'ils avaient des ordres, de ce que j'ai pu entendre. La suite de mon histoire ? Nous en déciderons tous ensemble …

Bon à savoir : Je parle aussi bien français qu'italien.

Concernant mon caractère ... Je suis galant, avec les dames du moins. Après tout, l'Italie ! Je peux rester assez distant avec les hommes, car eux sont fourbes et pour beaucoup, non digne de confiances.
Je reste toujours méfiant suite à cette histoire de 1711 ...
Je ne suis pas du genre à prendre des décisions, cependant, ça ne veut pas dire que je ne saurais donner d'ordres, ou me faire entendre sur ce que j'ai à dire.

Physiquement, je mesure 1m83, soit 6 pieds 13. J'ai les cheveux noirs, les yeux bruns foncés, et je porte un collier de barbe fin.
Suite a l'année comme serviteur sur un navire royal, je porte un pantalon bleu marine un peu délavé et très abimé, tenu d'une ceinture de cuir brun foncé, parée d'une boucle de simple métal.
Ma vie passée se tient dans une petite sacoche de toile dont je me sépare rarement et que j'aime avoir à vue si elle n'est pas accrochée à mon épaule. Ce qu'il y a dedans ? Quelques papiers, de quoi aiguiser mon couteau, un peu de poudre et de balles, une gourde et d'autres choses ... En parlant de mon couteau, il ne me quitte jamais. Toujours aiguisé au maximum, il me suit depuis mes 8 ans. Un homme me l'avait offert, dans la rue, quand dans mon pays, un groupe de baroudeurs pas très rigolos trainaient à la recherche de chair à trancher. Cet homme m'a fait promettre de ne pas perdre ce couteau qui représentait 'son souvenir'. Sur l'heure, je n'avais pas compris ce qu'il voulait dire. C'est quelques jours plus tard que l'homme est retrouvé mort, et là j'ai compris que ce couteau était sa seule possession, le seul souvenir de lui sur Terre.

Le reste, vous le découvrirez peut-être au fil du temps, si vous survivez, et si je survis, moi aussi, dans ce monde hostile.
Revenir en haut Aller en bas
 
Renart, l'italie entre en course
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Haiti en Marche: Haiti entre la Chine et Taiwan
» Conflits entre les syndicats au sujet du CEP et des elections.
» Atelier de travail entre entrepreneurs dominicains et haïtiens
» ENTRE LA DROITE REVOLUTIONAIRE ET LA GAUCHE REACTIONAIRE ??
» Relations entre Politique, CIA et le Sida

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'île de Tortuga :: La mouette vous informe :: Présentations-
Sauter vers: