L'île de Tortuga
Ahoy !!

Pirate ? Corsaire ? Flibustier ? Boucanier ?

Tu aimes vivre , le bon rhum et les canonnades ? Alors on peut savoir ce que tu attends pour t'inscrire ?

Bon , fais vite , on embarque bientôt !

Ah, et n'oublies pas de nous payer ta tournée de rhum !!


Forum jeux de rôles pour les pirates, corsaires, flibustiers et boucaniers en manque d'aventures.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Si vous souhaitez la création d'un nouveau lieu, contactez la Mouette ou Marinette !
N'oubliez pas d'aller voter pour le forum ! Les liens de votes sont sur la pages d’accueil, vous pouvez voter toutes les deux heures !

Partagez | 
 

 Et puis plus rien.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marinette
Capitaine de la Décision
avatar

Messages : 191
Date d'inscription : 18/03/2012
Localisation : Dans mes bottes, sous mon tricorne, derrière quelques armes à feu

Parchemin d'identité
Nom: Blue
Prénom: Mary
Date de naissance: 1er juin 1696

MessageSujet: Et puis plus rien.   Sam 24 Jan - 0:40

Je ne vois pas , mais j'entends que l'on marche et que l'on parle près de moi. Pourquoi ne puis-je pas ouvrir les yeux ? Pourquoi suis-je incapable de bouger ?

Soudain, j'entends le bruit d'une porte s'ouvrir violemment et des pas agresser le sol qui en tremble.

L'homme qui venait d'entrer semblait très énervé. « Ils ne sont toujours pas réveillés !! » cria t-il.

« Je vous avais demandé de les ramener à bord, pas de les tuer ! Bande de crétins ! »

De qui parle t-il ? A bord de quoi ? Allons, réfléchissons un instant … Le sol est en bois, et nous sommes ballottés dans tous les sens, le tout agrémenté d'une odeur de poisson et de transpiration. Nous sommes sur un navire. Lequel ? Allons, la voix de l'homme énervé me rappelle quelque chose … Je suis sûre de l'avoir déjà entendue. Il a dit « ils ne sont toujours pas réveillés » . Qui donc ? Peut être des … Oh, mais non. Je fais partie de ceux là qui ne sont pas réveillés, c'est pour ça que je ne peux pas bouger. Qui sont les autres ?

« Mais Capitaine, on a cru que ... »
« Arrêtez de croire, abrutis ! Je veux voir tout le monde sur le pont et que ça saute ! »

Bien, alors l'homme énervé est le capitaine, et les autres gars, ils sont deux je crois, avaient pour mission de m’amener ici moi et … Les autres … ?
Leurs voix me sont familières elles aussi ! Mais impossible de coller une trogne dessus …

Procédons autrement. J'ai probablement été assommée. Qu'est-ce que je faisais à ce moment là ? Argh, si seulement je pouvais ne serait-ce qu'ouvrir les yeux !!

Allons bon, qu'elle est la dernière chose dont je me souviens... Euhm …

Rien … Je ne me souviens de rien …

On va faire autrement, je vais lister les choses évidentes, comme qui je suis, ce que je fais, d'où je viens !

Alors, je suis

Euhm … Je suis … Non, non, j'ai mon nom sur le bout de la langue !!

On ne peut pas oublier son nom !!! Ce n'est pas possible de ne pas savoir qui on est , non !!!
Il faut que je me réveille, et vite !! Comment faire ?!

Ou peut être … Peut être suis-je morte ? Et je ne suis plus qu'une âme flottant au dessus de son corps, attendant que celui ci disparaisse … Le Capitaine du navire à dit « je ne vous ai pas demandé de les tuer » alors c'est ça … Je dois être morte …

C'est étrange, de savoir cela ne me fait ni chaud ni froid … Oh, cela dit, je ne sais pas qui je suis, ni ce que je fais dans la vie, ce doit être pour cela.

Les autres sont ils morts aussi ?

C'est drôlement ennuyant … Je ne peux rien voir, je ne peux pas bouger, c'est à ça que se résume l’existence d'une âme vagabonde ? Écouter et ne rien faire d'autre ? Sans savoir ni qui elle est ni d'où elle vient ?
Et bien ce n'est pas à ça que ressemblait la mort dans mes songes, et AÏE !!

« Oups ... »

Je rêve ou quelqu'un m'a marché sur la main ?

« Pardon Capit', euh … Mam'zelle Blue ... »

Mademoiselle Blue ? Mon nom est Blue ? … Ça ne me dit absolument rien .. Et il a manqué de m’appeler Capitaine .
Peu importe, si je ressens la douleur, je ne doit pas être si morte que ça.

Il faut se concentrer, réfléchir, et … Ohf … Je me sens … J'ai l'impression de partir … Je me sens tomber …

Soudain, je me rends compte que je ne respire plus, aussitôt j'ouvre les yeux, me lève en sursaut. La lumière m'éblouit, un homme sort en criant « Capitaine, Capitaine ! Elle est réveillée ! ». Ma tête me fait mal, comme si elle allait exploser. Mes os me semblent être en papier, mes muscles en coton. Les sons résonnent dans mes oreilles, les mouvement du bateau me paraissent plus grands, plus forts que ce qu'ils sont. Entre un homme, en hâte, suivit par deux autres baraqués. Il s'agenouille devant moi, me prends la tête dans ses mains et se mets à me hurler dessus « Marinette ! Marinette !Réveille-toi ! ».
Je commence doucement à m'habituer à la lumière, les sons résonnent de moins en moins, je reprends mes esprits lentement. Je regarde les trois hommes, puis je regarde autour de moi, le corps d'un 4ème gît au sol, inerte. Je porte de nouveau mon regard sur l'homme qui me parlait, les yeux froncés sous la douleur de ma migraine.


  • Qui êtes vous ?


Incrédules, les deux molosses se regardent, quand à l'homme en face de moi, il semble perdu.

« Enfin, Marinette ! Renart ! »

Renart ? … Cela ne me dit rien … Marinette ? Non plus …


  • Où on est ?


Voyant que je ne le reconnaissait pas, il m'expliqua d'un air dépité que nous étions sur son navire, « Il Furtivo », en mer Ionienne, proche de l'Italie. Il m'invita ensuite à aller nous restaurer, me signifiant que j'avais été inconsciente depuis plusieurs jours. En effet, ma bouche est pâteuse, ma gorge me fait mal et mon ventre ne m'a jamais parût aussi vide.

Voilà plusieurs heures qu'il me parle d'une certaine Marinette Blue, pirate qui fût Capitaine d'un navire. Née en Normandie. Il me dit raconter mon histoire. Hors je n'ai pas le moindre souvenir, il pourrait me dire que je m'appelle Roger ou Louis XV que je ne pourrait savoir si c'est vrai ou pas.

Entre temps, nous avons croisé un navire, auquel ce « Renart » a confié l'homme qui était inconscient avec moi. Le navire disposait, disaient-ils, d'infirmiers aptes à le soigner. L'on me dit que cet homme s'appelait Matthieu et était mon frère. Encore une fois, il pourrait être n'importe qui, cela ne changerait rien, je n'ai plus le moindre souvenir.


Tous les hommes de l'équipage sont venus me voir, un par un. Ils étaient, me dit-on sous mon commandement. Est-il utile de rappeler qu'encore une fois, je n'ai reconnu personne. Pour tout vous dire, à chaque fois que je parle, je m'étonne de cette voix féminine que j'ai. Je croyais être un homme.

_________________
Spoiler:
 
               
Je cesserais d'être pirate lorsque le dernier royaliste aura été pendu avec les tripes du dernier curé !
Un duo, c'est une paire de solitaires, faits pour être partenaires
Come. Come and dance. Dance with me. Dance with death. Yes, come. 
Revenir en haut Aller en bas
http://liledetortuga.forumgratuit.org/
 
Et puis plus rien.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tixu Oty. That's all. [Achevé]
» Il y eut de l'espoir, et puis plus rien + Rodolphus L.
» Rien n'égale la soupe au giraumon de ma mère.
» Il n'y a rien de nouveau sous le soleil Lavalas
» Quand Steven Bénoit ne trouve rien à dire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'île de Tortuga :: Dans l'océan ... :: Mer Ionienne-
Sauter vers: